extension des ponts et chaussées

programme

Les services Ponts & Chaussées de la division Luxembourg-Kirchberg du service régional assurent, en été l’entretien des parcs publics et des surfaces vertes des voiries et en hiver l’entretien et la préparation du réseau routier du plateau de Kirchberg.

Le bâtiment existant se situe à l’extrémité sud-est du quartier Grünewald en contrebas du parc du Klosegroendchen et desservie par la rue du Grünewald date du début des années 90 et comprend un hangar garage et une annexe administrative avec vestiaires, bureaux, réfectoire et un logement concierge.

Le nouveau projet comprend une réorganisation intégrale du site aussi bien au niveau du bâti que des surfaces de roulement et de rangement extérieur.

Le programme de construction comporte la réalisation d’une nouvelle entité administrative, la création d’un hangar supplémentaire à l’extrémité est de l’existant et la transformation intérieure du hangar existant notamment la zone atelier et magasin.

La nouvelle aile administrative se situe dans le prolongement du volume existant à l’ouest sur l’empreinte même de l’annexe actuelle. Elle comprend les surfaces de vestiaires/sanitaires, les bureaux et les zones réfectoires/repos qui permettent de répondre à l’effectif croissant du personnel actif.

Les fonctions vestiaires/sanitaires se situent au sous-sol de la nouvelle annexe. Le sous-sol est subdivisé en deux zones, vestiaires hommes et vestiaires femmes accessibles depuis le couloir de distribution. Des cellules sanitaires hommes/femmes se situent à l’amont des entrées aux vestiaires. Les vestiaires sont organisés en deux zones, la zone vestiaire proprement dite avec les casiers personnels et en deuxième ligne les douches individuelles.

Le rez-de-chaussée regroupe les fonctions administratives et de gestion de la division avec les bureaux des responsables, la salle de réunion, le local archive, ainsi que les sanitaires visiteurs. Le hall d’entrée, zone de distribution principale relie la zone administrative avec les fonctions vestiaires en sous-sol et le hangar existant.

A l’étage se situe la zone réfectoire/repos avec une cuisine pour la préparation et le réchauffement de plats individuels et deux zones réfectoires. Sur la façade nord, le réfectoire donne accès sur une terrasse qui relie le niveau supérieur avec la mezzanine du hangar existant.

Le hangar existant sera restructuré pour mieux répondre aux besoins actuels des services Ponts & chaussées. Les fonctions magasin, local batterie, stockage huile et atelier seront agrandies et regroupées dans une entité compartimentée. Le bureau du magasinier situé en façade de cette zone permettra une gestion directe des pièces détachées et des outils de l’atelier et servira également d’accès contrôlé à la zone. Sur la partie ouest, la dalle mezzanine sera étendue sur 3 axes afin de créer des surfaces de stockage supplémentaires accessibles depuis le niveau supérieur à l’arrière du bâtiment.

La construction d’un nouveau hangar en continuation avec le volume existant à l’ouest des silos à sel, générera des surfaces de garage supplémentaire pour 5 unités d’entretien, ainsi qu’une zone réservée à l’extrémité ouest pour l’entretien des panneaux de signalisation.

En parallèle aux travaux d’extension, les aménagements extérieurs seront réorganisés.

La réalisation de l’extension du hangar à niveau avec l’existant nécessite un abaissement du niveau général du tarmac existant à l’ouest.La rampe d’acces à la mezzanine du hangar existant sera déplacée à l’arriere du nouveau hangar

L’ensemble de la cour ouest sera délimité par un mur de soutènement qui sera complété au sud-ouest par un auvent destiné au parking des véhicules ou encore au stockage temporaire de matériels.

architecture

L’urbanisation rapide du plateau de Kirchberg et la création de nouvelles voiries et espaces verts est à l’origine du projet de réorganisation et d’extension des services Ponts et Chaussées de Luxembourg-Kirchberg.

Le nouveau projet permet de répondre aux besoins croissants en équipements et surfaces et optimise par une réorganisation des bâtiments et surfaces extérieures disponibles le fonctionnement de la division.

Les deux nouveaux volumes, l’administration à l’est et le hangar à l‘ouest corresponde au prolongement du gabarit existant aussi bien en largeur qu’en hauteur.

Cette approche de normalisation des volumes permet d’unifier les différentes zones fonctionnelles et de créer un seul volume clairement identifiable.

L’entièreté des différents bâtiments, la zone administrative, le hangar existant, les silos à sel, ainsi que le nouveau hangar seront enveloppés avec une façade bois à bardage vertical qui permettra de créer une unité de l’ensemble des phases du projet.

bâtiment administratif

Le bâtiment administratif est une construction en béton armé avec un niveau rez-de-chaussée faisant connexion avec le hangar existant, un sous-sol et un niveau supérieur.

Le parachèvement sera réalisé avec des finitions ordinaires et adapté à l’usage. Ainsi les murs porteurs sont en béton préfabriqué avec une finition rapportée et les revêtements de sols réalisés avec des chapes industrielles. Les fonctions fermées comme les bureaux, la salle de réunion et la cuisine sont définies avec des cloisons légères de finition bois aggloméré.

extension hangar

Le nouveau hangar se définit par une structure mixte en béton armé et bois.

Les structures verticales principales sont en béton coulé sur place et les poutres principales en bois lamellé collé.

Le sol du hangar sera réalisé avec une dalle en béton lissé et durci avec pente intégrée.

Les murs et les plafonds auront une finition en bois industrialisé résultant de la finition intérieure de la façade en bois préfabriqué.

Les portes d’accès aux différentes zones garage du hangar sont des portes relevantes avec une finition métallique peinte appliquée sur les portes existantes permettra d’unifier les accès aux hangars.

Un lanterneau zénithal continu au droit des structures verticales garantit un éclairage naturel régulier de l’ensemble du hangar.

silos à sel

Les deux silos à sel existant seront intégrés dans l’ensemble du nouveau complexe.

Ainsi une structure indépendante contiendra les deux silos d’une hauteur de 18 m et une façade semi-ouverte en lattage bois les enveloppera pour permettre de les intégrer dans la volumétrie générale du nouveau complexe.

L’accès aux silos sera assuré par une ouverture sur la façade sud.

organisation des travaux

Le chantier sera organisé en 2 phases distinctes qui devront assumer aux services des Ponts & chaussées un fonctionnement ininterrompu.

Le phasage prend en compte l’organisation saisonnière des services ponts et chaussées à savoir entretient des routes en hiver jusqu’à fin mars et travaux types jardiniers jusqu’à fin octobre.

La première phase de mars 2011 à mars 2012 condamnera la zone est du site et consiste à réaliser la construction du nouveau hangar et la réalisation de la nouvelle cour avec la construction de l’auvent en front de rue.

À la fin de cette phase, les services des Ponts et chaussées pourront prendre possession du nouveau hangar et une structure provisoire pour les fonctions administratives et vestiaires sera installée sur la nouvelle cour.

La deuxième phase de mars 2012 à septembre 2013 comprend la construction de la nouvelle aile administrative, la restructuration du hangar existant ainsi que la réalisation de l’emballage silos.

Alors que la construction de l’aile administrative pourra se poursuivre sans interférence avec les activités des Ponts & chaussées, les transformations à l’intérieur du hangar existant devront être planifiées de manière optimale afin de réduire les restrictions aux activités des Ponts & chaussées.

Les services Ponts & Chaussées de la division Luxembourg-Kirchberg du service régional assurent, en été l’entretien des parcs publics et des surfaces vertes des voiries et en hiver l’entretien et la préparation du réseau routier du plateau de Kirchberg.

TEXTE COMPLET
ponts et chaussées / luxembourg-kirchberg

extension des ponts et chaussées

programme

Les services Ponts & Chaussées de la division Luxembourg-Kirchberg du service régional assurent, en été l’entretien des parcs publics et des surfaces vertes des voiries et en hiver l’entretien et la préparation du réseau routier du plateau de Kirchberg.

Le bâtiment existant se situe à l’extrémité sud-est du quartier Grünewald en contrebas du parc du Klosegroendchen et desservie par la rue du Grünewald date du début des années 90 et comprend un hangar garage et une annexe administrative avec vestiaires, bureaux, réfectoire et un logement concierge.

Le nouveau projet comprend une réorganisation intégrale du site aussi bien au niveau du bâti que des surfaces de roulement et de rangement extérieur.

Le programme de construction comporte la réalisation d’une nouvelle entité administrative, la création d’un hangar supplémentaire à l’extrémité est de l’existant et la transformation intérieure du hangar existant notamment la zone atelier et magasin.

La nouvelle aile administrative se situe dans le prolongement du volume existant à l’ouest sur l’empreinte même de l’annexe actuelle. Elle comprend les surfaces de vestiaires/sanitaires, les bureaux et les zones réfectoires/repos qui permettent de répondre à l’effectif croissant du personnel actif.

Les fonctions vestiaires/sanitaires se situent au sous-sol de la nouvelle annexe. Le sous-sol est subdivisé en deux zones, vestiaires hommes et vestiaires femmes accessibles depuis le couloir de distribution. Des cellules sanitaires hommes/femmes se situent à l’amont des entrées aux vestiaires. Les vestiaires sont organisés en deux zones, la zone vestiaire proprement dite avec les casiers personnels et en deuxième ligne les douches individuelles.

Le rez-de-chaussée regroupe les fonctions administratives et de gestion de la division avec les bureaux des responsables, la salle de réunion, le local archive, ainsi que les sanitaires visiteurs. Le hall d’entrée, zone de distribution principale relie la zone administrative avec les fonctions vestiaires en sous-sol et le hangar existant.

A l’étage se situe la zone réfectoire/repos avec une cuisine pour la préparation et le réchauffement de plats individuels et deux zones réfectoires. Sur la façade nord, le réfectoire donne accès sur une terrasse qui relie le niveau supérieur avec la mezzanine du hangar existant.

Le hangar existant sera restructuré pour mieux répondre aux besoins actuels des services Ponts & chaussées. Les fonctions magasin, local batterie, stockage huile et atelier seront agrandies et regroupées dans une entité compartimentée. Le bureau du magasinier situé en façade de cette zone permettra une gestion directe des pièces détachées et des outils de l’atelier et servira également d’accès contrôlé à la zone. Sur la partie ouest, la dalle mezzanine sera étendue sur 3 axes afin de créer des surfaces de stockage supplémentaires accessibles depuis le niveau supérieur à l’arrière du bâtiment.

La construction d’un nouveau hangar en continuation avec le volume existant à l’ouest des silos à sel, générera des surfaces de garage supplémentaire pour 5 unités d’entretien, ainsi qu’une zone réservée à l’extrémité ouest pour l’entretien des panneaux de signalisation.

En parallèle aux travaux d’extension, les aménagements extérieurs seront réorganisés.

La réalisation de l’extension du hangar à niveau avec l’existant nécessite un abaissement du niveau général du tarmac existant à l’ouest.La rampe d’acces à la mezzanine du hangar existant sera déplacée à l’arriere du nouveau hangar

L’ensemble de la cour ouest sera délimité par un mur de soutènement qui sera complété au sud-ouest par un auvent destiné au parking des véhicules ou encore au stockage temporaire de matériels.

architecture

L’urbanisation rapide du plateau de Kirchberg et la création de nouvelles voiries et espaces verts est à l’origine du projet de réorganisation et d’extension des services Ponts et Chaussées de Luxembourg-Kirchberg.

Le nouveau projet permet de répondre aux besoins croissants en équipements et surfaces et optimise par une réorganisation des bâtiments et surfaces extérieures disponibles le fonctionnement de la division.

Les deux nouveaux volumes, l’administration à l’est et le hangar à l‘ouest corresponde au prolongement du gabarit existant aussi bien en largeur qu’en hauteur.

Cette approche de normalisation des volumes permet d’unifier les différentes zones fonctionnelles et de créer un seul volume clairement identifiable.

L’entièreté des différents bâtiments, la zone administrative, le hangar existant, les silos à sel, ainsi que le nouveau hangar seront enveloppés avec une façade bois à bardage vertical qui permettra de créer une unité de l’ensemble des phases du projet.

bâtiment administratif

Le bâtiment administratif est une construction en béton armé avec un niveau rez-de-chaussée faisant connexion avec le hangar existant, un sous-sol et un niveau supérieur.

Le parachèvement sera réalisé avec des finitions ordinaires et adapté à l’usage. Ainsi les murs porteurs sont en béton préfabriqué avec une finition rapportée et les revêtements de sols réalisés avec des chapes industrielles. Les fonctions fermées comme les bureaux, la salle de réunion et la cuisine sont définies avec des cloisons légères de finition bois aggloméré.

extension hangar

Le nouveau hangar se définit par une structure mixte en béton armé et bois.

Les structures verticales principales sont en béton coulé sur place et les poutres principales en bois lamellé collé.

Le sol du hangar sera réalisé avec une dalle en béton lissé et durci avec pente intégrée.

Les murs et les plafonds auront une finition en bois industrialisé résultant de la finition intérieure de la façade en bois préfabriqué.

Les portes d’accès aux différentes zones garage du hangar sont des portes relevantes avec une finition métallique peinte appliquée sur les portes existantes permettra d’unifier les accès aux hangars.

Un lanterneau zénithal continu au droit des structures verticales garantit un éclairage naturel régulier de l’ensemble du hangar.

silos à sel

Les deux silos à sel existant seront intégrés dans l’ensemble du nouveau complexe.

Ainsi une structure indépendante contiendra les deux silos d’une hauteur de 18 m et une façade semi-ouverte en lattage bois les enveloppera pour permettre de les intégrer dans la volumétrie générale du nouveau complexe.

L’accès aux silos sera assuré par une ouverture sur la façade sud.

organisation des travaux

Le chantier sera organisé en 2 phases distinctes qui devront assumer aux services des Ponts & chaussées un fonctionnement ininterrompu.

Le phasage prend en compte l’organisation saisonnière des services ponts et chaussées à savoir entretient des routes en hiver jusqu’à fin mars et travaux types jardiniers jusqu’à fin octobre.

La première phase de mars 2011 à mars 2012 condamnera la zone est du site et consiste à réaliser la construction du nouveau hangar et la réalisation de la nouvelle cour avec la construction de l’auvent en front de rue.

À la fin de cette phase, les services des Ponts et chaussées pourront prendre possession du nouveau hangar et une structure provisoire pour les fonctions administratives et vestiaires sera installée sur la nouvelle cour.

La deuxième phase de mars 2012 à septembre 2013 comprend la construction de la nouvelle aile administrative, la restructuration du hangar existant ainsi que la réalisation de l’emballage silos.

Alors que la construction de l’aile administrative pourra se poursuivre sans interférence avec les activités des Ponts & chaussées, les transformations à l’intérieur du hangar existant devront être planifiées de manière optimale afin de réduire les restrictions aux activités des Ponts & chaussées.

hangar forestier / hosingen

hangar forestier

Construit pour abriter le cantonnement de l’administration des eaux et forêts de Hosingen, le projet a dès sa conception laissé transparaître deux évidences. Tout d’abord, l’usage industriel du bâtiment suggérait de construire de façon standardisée et économique. Ensuite le cadre naturel forestier imposait le bois comme matériau de mise en dialogue.

La volumétrie, résultante du programme et du principe constructif, se présente comme un parallélépipède aux lignes tendues accentuées par le lattage ouvert. La tension crée par cet objet déposé dans un environnement étranger est à l’origine d’un dialogue poétique suggéré par une mise en contact de nature antagoniste.

Le principe constructif est défini par une trame régulière de 3.60 m de côté permettant d’organiser librement toutes les fonctions du programme ainsi que de concevoir la structure et la finition rapportée de manière standardisée et  préfabriquée

usine laitière / bissen